Les rencontres du Salon du Livre 2018 – Mon quart d’heure de célébrité

Un rendez-vous incontournable en Rhône-Alpes

Pas facile la vie d’écrivain indépendant ou édité à compte d’auteur. Il faut assurer soi-même la promotion et la diffusion de son livre, solliciter les libraires qui souvent vous refusent parce que vous ne faîtes pas partie de la grande famille des éditeurs ayant pignon sur rue ou qu’ils « en-ont-marre-des écrivaillons-qui-cherchent-à-placer-leur-produit » (si, si, on me l’a dit …), chercher à s’inscrire dans de vagues salons du livre où vous ne rencontrez que l’ennui d’une longue journée de solitude.

Et puis un jour, vous êtes accepté dans un grand salon. « La vague des livres en Beaujolais » accepte mon inscription et ma participation au prix du roman 2018.

Je m’y rends sans grande illusion.

Formidable accueil de toute l’équipe organisatrice de l’événement, place de choix devant le podium, voisinage réputé, proclamation des résultats du concours du meilleur roman. « J’appelle sur le podium Didier Farcy lauréat de notre édition 2018 pour son roman En finir avec les fantômes. »

Emotion forte, larmes retenues, discours bafouillant, félicitations sincères.
Mon roman a plu, vainqueur à l’unanimité du jury.
Mon moment de gloire.

Et quelle chance de rencontrer Ivan Calberac et Philippe Pollet-Villard deux romanciers de grand talent et de profiter de leurs conseils et de leurs encouragements !
Merci aussi à Bertrand Lamure, un libraire à l’ancienne comme on les aime qui m’a invité quelques semaines plus tard à la fête des libraires indépendants dans sa merveilleuse boutique « La Librairie des Marais » à Villefranche sur Saône.